Restitution du 5 mai

Le carrefour Lamaze s'est mis à danser

"Pour obtenir la sécurisation du carrefour Lamaze, les habitants se sont réunis

samedi 5 mai devant la poste Barbusse, en face du Barathéon"

Pari réussi pour cette première mobilisation dans l'espace public ayant réuni 150 personnes sans parler des passants. La place, devant la poste et la Barathéon au 2 rue Hénri Barbusse à Saint Denis s'en est trouvée métamorphosée.

Inauguration des panneaux de signalisation faits par les enfants (et Matthieu Mainpin), et présentation de leur spectacle de danse (chorégraphié avec Max Diakok) ont rythmé la rencontre avec les habitants et les automobilistes. Nos députés Eric Coquerel et Peu Stephane ont apporté leur soutien pour l'installation par l'Etat d'un radar et des panneaux de signalisation. 

Soutien rappelé par Olga Schanen lors du discours de présentation de l’événement. Nous leur demanderons des comptes ! Jaklin Pavilla, 1ère adjointe était présente et nous a encouragé à réitérer l'opération tant elle redonne vie à ce quartier. Bally Bagayoko, en charge du quartier a exprimé son soutien et la nécessaire poursuite de la mobilisation ! On n'oubliera pas les imposants panneaux, radars et faux gendarmes réalisés avec Matthieu Mainpin de TheGreenHouse ainsi que les performances de danse de Max Diakok, professeur et chorégraphe de la Cie Boukousou ayant encadré les ateliers avec les enfants.

 

Les premiers retours de presse sont arrivés!

(Le Parisien du 7 Mai, >>cliquez ici<<).

 

Un grand merci

aux musiciens de Gwoka :

Alfred Rosanne-Gatibelza, Rudy Lèwloz, Rony Ka, Marie-Pierre Davarin, Francis Hatilip, Greg Jean-François, invités par la Cie Boukousou pour avoir accompagné les ateliers et la restitution du 5 mai et avoir endiablé l’événement 

à l'association ASAFI emmenée par Juliette Pioche 

à Willy Vainqueur pour les photos de danse

aux bénévoles et adhérents de la Cie Boukousou sans oublier Agnieszka Blicharz et Adèle Simon en service civique pour leur entrain durant 4 mois pour préparer l’événement "Le Carrefour des Possibles" !

à Arzazou pour pour la conception des ateliers de costumes 

à 60 Espace Adada pour l'hébergement de notre équipe

à The Green House pour la conception des ateliers d'art plastique

à la maison de quartier Romain Rolland

et sans oublier l'équipe du Centre de Loisirs du groupe scolaire Marville

(Virginie, Hassan et Lucman) sans qui rien n'aurait été possible.

Installation du faut gendarme

La restitution d'atelier de danse avec la présentation des costumes

Percussionnistes de Gwoka

Les participants de Carrefour des Possibles

Inauguration des panneaux devant le café Baratheon

Inauguration des panneaux devant le café Baratheon

Inauguration de faux panneaux

Photos danse © Willy Vainqueur 

Photos panneaux © Olga Schanen

Atelier de danse au centre de loisirs

primaires Marville

>> Téléchargez le dossier de presse <<

Suite envisagée

Sans réaction des pouvoirs publics quant à la sécurisation

effective du carrefour, nous poursuivrons cette action.

En bref..

Spectacle de danse des enfants, Improvisations de danse, Inauguration des faux radars et faux gendarmes et distribution de la  BD

KOUT TANBOU ! Concert de Gwoka ouvert aux improvisations

Ambiance festive ! 

 

Tout le programme ci-dessous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Les ateliers de danse sont accompagnés

par des percussionnistes de Gwoka de

la compagnie Boukousou

© 2018 le carrefour des possibles

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now